Quick Search:

uzh logo
Browse by:
bullet
bullet
bullet
bullet

Zurich Open Repository and Archive 

Permanent URL to this publication: http://dx.doi.org/10.5167/uzh-17000

Osterloh, Margit; Frey, Bruno S; Homberg, Fabian (2008). Le chercheur et l’obligation de rendre des comptes. Gérer et Comprendre, (91):48-54.

[img]
Preview
PDF
2MB

Abstract

Le mouvement dit du New Public Management, venu tout droit des pays anglo-saxons, a introduit l’idée de gérer les services publics comme des entreprises, et donc d’utiliser des indicateurs de production comme outils de mesure de la performance. Le monde de la recherche n’échappe pas à ce traitement et doit rendre des comptes. L’article ne porte pas tant sur la question de fond de la liberté de la recherche universitaire par rapport à l’Etat que sur les dérives entraînées par ces indicateurs numériques de production auxquels les chercheurs sont aujourd’hui soumis. Non seulement ces méthodes sont inadaptées à la nature de l’activité recherche, mais elles risquent d’avoir un impact négatif sur la créativité même de la recherche. Les coûts de l’obligation du rendu de comptes (démotivation des chercheurs, renforcement de la « science normale », etc.) risquent d’être plus élevés que les bénéfices escomptés. Aussi les auteurs proposent-ils, pour améliorer la recherche publique, d’autres voies qui s’inspirent de la recherche en science de gestion.

Item Type:Journal Article, refereed, original work
Communities & Collections:03 Faculty of Economics > Department of Business Administration
DDC:330 Economics
Language:French
Date:March 2008
Deposited On:27 Feb 2009 09:43
Last Modified:23 Nov 2012 15:47
Publisher:Editions ESKA
ISSN:0295-4397
Official URL:http://www.annales.org/gc/2008/gc91-03-08.html
Citations:Google Scholar™

Users (please log in): suggest update or correction for this item

Repository Staff Only: item control page