Quick Search:

uzh logo
Browse by:
bullet
bullet
bullet
bullet

Zurich Open Repository and Archive 

Permanent URL to this publication: http://dx.doi.org/10.5167/uzh-48086

Michaelowa, A; Michaelowa, K (2011). Du neuf avec du vieux: la politique climatique influence-t-elle l’aide au développement? Revue Internationale de Politique de Développement, 2:75-104.

[img]Published Version
PDF - Registered users only
1MB

Abstract

Depuis la Conférence des Nations unies sur l’environnement et le développement qui s’est tenue à Rio de Janeiro en 1992, les donateurs bilatéraux et multilatéraux affirment que l’aide au développement a été axée toujours davantage sur des interventions respectueuses du climat. Dans le cadre de l’aide relative à l’énergie, cela devrait se traduire par une intensification sensible des projets liés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique. L’examen d’une nouvelle base de données réunissant des centaines de milliers de projets bilatéraux d’aide au développement nous permet d’établir si cette réorientation a bel et bien eu lieu. Or, contrairement aux attentes, il s’avère que la part des projets financés par des fonds bilatéraux et consacrés aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique n’a pas progressé entre 1980 et 2008. Cette part a fortement varié en fonction des prix du pétrole ; elle présente notamment une crête coïncidant avec le deuxième choc pétrolier du début des années 1980. L’impact des accords internationaux portant sur le climat est mineur, voire inexistant. Les énergies renouvelables « traditionnelles » telles que l’hydroélectricité et la géothermie ont fléchi alors que les « nouvelles » énergies renouvelables ont connu deux temps forts, au début des années 1980 et à la fin des années 1990. Les différences entre les pays donateurs sont énormes. Plusieurs pays, dont des « climatosceptiques » comme les Etats-Unis et l’Australie, mais aussi le Royaume-Uni et la Suisse, ont présenté un recul constant. Les pionniers autoproclamés du climat tels que l’Allemagne, les Pays-Bas, la Norvège et la Suède affichent des pics liés tant aux chocs pétroliers qu’à la politique climatique internationale. Une « nouvelle » aide au développement liée à l’atténuation du réchauffement climatique n’est présente qu’en Autriche, au Danemark, en Finlande et en Espagne.

Other titles:Old wine in new bottles? Does climate policy determine bilateral development aid for renewable energy and energy efficiency?
Item Type:Journal Article, not refereed, original work
Communities & Collections:06 Faculty of Arts > Institute of Political Science
DDC:320 Political science
Uncontrolled Keywords:aide publique au développement (APD), coopération internationale, changements climatiques, Copenhague 2009 (Conférence de l’ONU sur les changements climatiques), efficacité énergétique, énergies renouvelables, Protocole de Kyoto
Language:French
Date:2011
Deposited On:18 May 2011 09:07
Last Modified:23 Nov 2012 13:59
Publisher:Institut de hautes études internationales et du développement (Genève)
ISSN:1663-9375
Additional Information:International development policy series
Free access at:Official URL. An embargo period may apply.
Publisher DOI:10.4000/poldev.748
Official URL:http://poldev.revues.org/694
Citations:Google Scholar™

Users (please log in): suggest update or correction for this item

Repository Staff Only: item control page