UZH-Logo

Maintenance Infos

L’état policier en haut sur la montagne? Débats autour de la protection de l'edelweiss en Suisse, Allemagne et Autriche (1870-1940)


Scheidegger, Tobias (2013). L’état policier en haut sur la montagne? Débats autour de la protection de l'edelweiss en Suisse, Allemagne et Autriche (1870-1940). In: Albert-Llorca, Marlène; Garreta, Raphaële; Métailié, Jean-Paul. Plantes de montagne. Regards et débats sur un patrimoine. Toulouse: Symposcience, 1-11.

Abstract

L'edelweiss, qui fut autrefois une plante plus ou moins ignorée des populations rurales, est aujourd'hui connu comme étant un symbole des Alpes, et cela pas seulement dans les pays germanophones. La naissance de cette image est étroitement liée à l'invention des Alpes et à leur construction comme espace de loisir de la bourgeoisie européenne dans la seconde moitié du XIXe siècle. Choisi comme logo par plusieurs clubs alpins, l'edelweiss devient un symbole de la singularité et de la pureté du paysage montagnard. L'iconographie de la fleur fut amplifiée par la suite par la généralisation de son usage comme fleur emblématique dans les affiches publicitaires fabriquées pour les stations touristiques alpines les plus renommées de la Suisse et de l'Autriche. Autour des années 1860, cette frénésie créa, parmi les touristes, une large demande de fleurs alpines et notamment d'edelweiss. Les populations locales répondirent à ce besoin de souvenirs en cueillant et en mettant en vente des plantes fraîches ou sèches, activité qui leur permettait d'améliorer leurs faibles revenus. Aujourd'hui encore, il est à peu près impossible de dire si ce commerce pouvait réellement mettre en danger l'existence de l'edelweiss mais il provoqua de vives réactions parmi les alpinistes, qui se percevaient comme des adeptes d'une culture d'élite et percevaient Leontopodium alpinum comme leur propriété. On ne peut être surpris, donc, que la première association créée pour la protection des plantes en Suisse ait été formée par des individus issus de milieux liés au Club Alpin Suisse. Dans mon article, j'analyse l'argumentation de deux de ces associations alpines, l'""Association pour la protection des plantes"" fondée à Genève en 1883 et la ""Verein zum Schutze der Alpenpflanzen"", une association austro-allemande créée en 1900. Je montre en quoi l'engagement de ce milieu d'environnementalistes citadins et bourgeois en faveur de la préservation des fleurs alpines visait à définir ce ""patrimoine"" comme étant le leur et, de ce fait, à légitimer leur droit exclusif d'utiliser le milieu alpin au détriment des besoins particuliers des populations locales.

L'edelweiss, qui fut autrefois une plante plus ou moins ignorée des populations rurales, est aujourd'hui connu comme étant un symbole des Alpes, et cela pas seulement dans les pays germanophones. La naissance de cette image est étroitement liée à l'invention des Alpes et à leur construction comme espace de loisir de la bourgeoisie européenne dans la seconde moitié du XIXe siècle. Choisi comme logo par plusieurs clubs alpins, l'edelweiss devient un symbole de la singularité et de la pureté du paysage montagnard. L'iconographie de la fleur fut amplifiée par la suite par la généralisation de son usage comme fleur emblématique dans les affiches publicitaires fabriquées pour les stations touristiques alpines les plus renommées de la Suisse et de l'Autriche. Autour des années 1860, cette frénésie créa, parmi les touristes, une large demande de fleurs alpines et notamment d'edelweiss. Les populations locales répondirent à ce besoin de souvenirs en cueillant et en mettant en vente des plantes fraîches ou sèches, activité qui leur permettait d'améliorer leurs faibles revenus. Aujourd'hui encore, il est à peu près impossible de dire si ce commerce pouvait réellement mettre en danger l'existence de l'edelweiss mais il provoqua de vives réactions parmi les alpinistes, qui se percevaient comme des adeptes d'une culture d'élite et percevaient Leontopodium alpinum comme leur propriété. On ne peut être surpris, donc, que la première association créée pour la protection des plantes en Suisse ait été formée par des individus issus de milieux liés au Club Alpin Suisse. Dans mon article, j'analyse l'argumentation de deux de ces associations alpines, l'""Association pour la protection des plantes"" fondée à Genève en 1883 et la ""Verein zum Schutze der Alpenpflanzen"", une association austro-allemande créée en 1900. Je montre en quoi l'engagement de ce milieu d'environnementalistes citadins et bourgeois en faveur de la préservation des fleurs alpines visait à définir ce ""patrimoine"" comme étant le leur et, de ce fait, à légitimer leur droit exclusif d'utiliser le milieu alpin au détriment des besoins particuliers des populations locales.

Altmetrics

Downloads

1 download since deposited on 25 Apr 2013
0 downloads since 12 months
Detailed statistics

Additional indexing

Item Type:Book Section, not refereed, original work
Communities & Collections:06 Faculty of Arts > Department of Social Anthropology and Cultural Studies
Dewey Decimal Classification:790 Sports, games & entertainment
390 Customs, etiquette & folklore
300 Social sciences, sociology & anthropology
Language:French
Date:2013
Deposited On:25 Apr 2013 10:17
Last Modified:05 Apr 2016 16:45
Publisher:Symposcience
ISBN:978-2-7592-1847-9
Free access at:Official URL. An embargo period may apply.
Official URL:http://www.symposcience.org/exl-php/colloques/58-colloque.htm
Permanent URL: https://doi.org/10.5167/uzh-77713

Download

[img]
Language: French
Filetype: PDF - Registered users only
Size: 344kB

TrendTerms

TrendTerms displays relevant terms of the abstract of this publication and related documents on a map. The terms and their relations were extracted from ZORA using word statistics. Their timelines are taken from ZORA as well. The bubble size of a term is proportional to the number of documents where the term occurs. Red, orange, yellow and green colors are used for terms that occur in the current document; red indicates high interlinkedness of a term with other terms, orange, yellow and green decreasing interlinkedness. Blue is used for terms that have a relation with the terms in this document, but occur in other documents.
You can navigate and zoom the map. Mouse-hovering a term displays its timeline, clicking it yields the associated documents.

Author Collaborations