Header

UZH-Logo

Maintenance Infos

Aspects de la polémique philosophique contre les chrétiens dans les quatre premiers siècles (Conférences de l’année 2014-2015)


Riedweg, Christoph (2016). Aspects de la polémique philosophique contre les chrétiens dans les quatre premiers siècles (Conférences de l’année 2014-2015). Annuaire de l'École Pratique des Hautes Études (EPHE), Sciences religieuses, 123:151-158.

Abstract

L’antiquité tardive a souvent été comparée à notre situation actuelle. Et ce à juste titre. En effet, si l’on regarde les transformations de la société gréco-romaine des temps impériaux et de l’antiquité tardive selon une perspective à vol d’oiseau, on ne peut manquer de réaliser à quel point l’irruption et la lente, mais irrésistible montée de la tradition judéo-chrétienne a créé des tensions à l’intérieur de l’imperium romanum globalisé. Ceci peut sans doute être associé à la notion moderne d’un « Clash of civilizations », avec comme point culminant Julien et sa tentative de repaganiser l’empire (la mesure la plus éclatante ayant été son interdiction aux chrétiens d’enseigner dans les écoles publiques).
Il va de soi que la controverse ne s’est pas seulement faite dans le domaine de la religion, de la manière de vivre et des coutumes, mais aussi sur le plan intellectuel, et qu’elle allait aboutir à long terme à une considérable osmose mentale réciproque. Dès le début, des philosophes de matrice platonicienne ont joué un rôle primordial dans ce débat aigu, les plus connus étant Celse, Porphyre de Tyr et l’Empereur Julien. Due aux hasards de la transmission, notre connaissance de ces trois penseurs s'avère très inégale. Tandis que dans le cas de Celse nous ne savons presque rien de sa personne, son œuvre Vrai discours peut être en grandes parties reconstruite grâce à Origène d’Alexandrie (autour de 177–180). En ce qui concerne Porphyre de Tyr (233/4–301/5), nous sommes assez bien informés sur sa personne ; en revanche son traité anti-chrétien Contre les chrétiens peut à peine être reconstruit. Nous sommes assurément mieux placés à l’égard de l’Empereur Julien (331/2–363) : il ne figure pas seulement parmi les personnes particulièrement bien documentées (oraisons, lettres, inscriptions, statues, monnaies etc.) ; c’est au minimum le premier livre de son œuvre anti-chrétienne Contre les Galiléens (écrite pendant l’hiver 362/3 à Antioche) qui peut être reconstruit dans les grandes lignes grâce à Cyrille d’Alexandrie (ca. 375/80–27 juin 444).
TITRE des 4 CONFERENCES :
1. Nouvelle lumière sur le grand inconnu: un témoignage négligé pour Porphyre Contre les chrétiens chez Jean Chrysostome
2. lógos philosophique contre le lógos de l'Évangile (a): Les critiques du 'juif' chez Celse, l'interprétation platonisante d'Amélius et la réfutation stoicienne de Porphyre.
3. lógos philosophique contre le lógos de l'Évangile (b): L'exégèse de Jean 1,1ss. par Julien et Cyrille d'Alexandrie.
4. Une philosophie antichrétienne: le projet platonicien du Vrai discours de Celse et de la Philosophie tirée des oracles de Porphyre.

Abstract

L’antiquité tardive a souvent été comparée à notre situation actuelle. Et ce à juste titre. En effet, si l’on regarde les transformations de la société gréco-romaine des temps impériaux et de l’antiquité tardive selon une perspective à vol d’oiseau, on ne peut manquer de réaliser à quel point l’irruption et la lente, mais irrésistible montée de la tradition judéo-chrétienne a créé des tensions à l’intérieur de l’imperium romanum globalisé. Ceci peut sans doute être associé à la notion moderne d’un « Clash of civilizations », avec comme point culminant Julien et sa tentative de repaganiser l’empire (la mesure la plus éclatante ayant été son interdiction aux chrétiens d’enseigner dans les écoles publiques).
Il va de soi que la controverse ne s’est pas seulement faite dans le domaine de la religion, de la manière de vivre et des coutumes, mais aussi sur le plan intellectuel, et qu’elle allait aboutir à long terme à une considérable osmose mentale réciproque. Dès le début, des philosophes de matrice platonicienne ont joué un rôle primordial dans ce débat aigu, les plus connus étant Celse, Porphyre de Tyr et l’Empereur Julien. Due aux hasards de la transmission, notre connaissance de ces trois penseurs s'avère très inégale. Tandis que dans le cas de Celse nous ne savons presque rien de sa personne, son œuvre Vrai discours peut être en grandes parties reconstruite grâce à Origène d’Alexandrie (autour de 177–180). En ce qui concerne Porphyre de Tyr (233/4–301/5), nous sommes assez bien informés sur sa personne ; en revanche son traité anti-chrétien Contre les chrétiens peut à peine être reconstruit. Nous sommes assurément mieux placés à l’égard de l’Empereur Julien (331/2–363) : il ne figure pas seulement parmi les personnes particulièrement bien documentées (oraisons, lettres, inscriptions, statues, monnaies etc.) ; c’est au minimum le premier livre de son œuvre anti-chrétienne Contre les Galiléens (écrite pendant l’hiver 362/3 à Antioche) qui peut être reconstruit dans les grandes lignes grâce à Cyrille d’Alexandrie (ca. 375/80–27 juin 444).
TITRE des 4 CONFERENCES :
1. Nouvelle lumière sur le grand inconnu: un témoignage négligé pour Porphyre Contre les chrétiens chez Jean Chrysostome
2. lógos philosophique contre le lógos de l'Évangile (a): Les critiques du 'juif' chez Celse, l'interprétation platonisante d'Amélius et la réfutation stoicienne de Porphyre.
3. lógos philosophique contre le lógos de l'Évangile (b): L'exégèse de Jean 1,1ss. par Julien et Cyrille d'Alexandrie.
4. Une philosophie antichrétienne: le projet platonicien du Vrai discours de Celse et de la Philosophie tirée des oracles de Porphyre.

Statistics

Additional indexing

Item Type:Journal Article, refereed, original work
Communities & Collections:06 Faculty of Arts > Department of Greek and Latin Philology
Dewey Decimal Classification:470 Latin & Italic languages
480 Classical & modern Greek languages
Language:French
Date:2016
Deposited On:09 Dec 2016 10:38
Last Modified:09 Mar 2017 11:35
Publisher:Ecole pratique des hautes études, Section des sciences religieuses
Related URLs:http://asr.revues.org/1442 (Publisher)

Download

Full text not available from this repository.