Header

UZH-Logo

Maintenance Infos

Texte grec de Christoph Riedweg


Riedweg, Christoph (2016). Texte grec de Christoph Riedweg. In: Boulnois, Marie-Odile; Bouffartigue, Jean; Castan, Pierre; Riedweg, Christoph. Contre Julien, II. Paris: Éditions du Cerf, 152-565.

Abstract

Cyrille d’Alexandrie (mort en 444) poursuit sa réfutation du Contre les Galiléens de l’empereur Julien amorcée dans les livres I et II (SC 322). Il cite textuellement son adversaire, ce qui constitue quasiment notre unique source sur cette grande oeuvre de polémique antichrétienne rédigée dans l’hiver 362-363. L’une des forces de Julien est sa bonne connaissance de la Bible ; il entend la discréditer en montrant qu’elle est, soit assimilable à la mythologie (arbre de la connaissance du bien et du mal, serpent qui parle, tour de Babel), soit réductrice (le Dieu des Hébreux n’est qu’un dieu national), soit blasphématoire (Dieu est présenté comme méchant, jaloux ou impuissant).
Pour le réfuter, Cyrille d’Alexandrie recourt non seulement à l’exégèse et à la théologie trinitaire, mais aussi à la philosophie et à la littérature grecques qu’il cite en abondance. Il est ainsi la source unique de plusieurs passages d’Alexandre d’Aphrodise et de Porphyre. Ces livres III-V voient s’opposer deux conceptions du divin : le néoplatonisme exige une distinction entre les niveaux du divin, et le christianisme défend l’idée d’un Dieu suprême unique, créateur et administrateur du monde.

Abstract

Cyrille d’Alexandrie (mort en 444) poursuit sa réfutation du Contre les Galiléens de l’empereur Julien amorcée dans les livres I et II (SC 322). Il cite textuellement son adversaire, ce qui constitue quasiment notre unique source sur cette grande oeuvre de polémique antichrétienne rédigée dans l’hiver 362-363. L’une des forces de Julien est sa bonne connaissance de la Bible ; il entend la discréditer en montrant qu’elle est, soit assimilable à la mythologie (arbre de la connaissance du bien et du mal, serpent qui parle, tour de Babel), soit réductrice (le Dieu des Hébreux n’est qu’un dieu national), soit blasphématoire (Dieu est présenté comme méchant, jaloux ou impuissant).
Pour le réfuter, Cyrille d’Alexandrie recourt non seulement à l’exégèse et à la théologie trinitaire, mais aussi à la philosophie et à la littérature grecques qu’il cite en abondance. Il est ainsi la source unique de plusieurs passages d’Alexandre d’Aphrodise et de Porphyre. Ces livres III-V voient s’opposer deux conceptions du divin : le néoplatonisme exige une distinction entre les niveaux du divin, et le christianisme défend l’idée d’un Dieu suprême unique, créateur et administrateur du monde.

Statistics

Altmetrics

Additional indexing

Other titles:Cyrille d'Alexandrie, Contre Julien Tome II (Livres III–V). Introduction et annotation Marie-Odile Boulnois, Texte grec Christoph Riedweg (GCS NF 20), Traduction Jean Bouffartigue (†), Marie-Odile Boulnois et Pierre Castan
Item Type:Book Section, refereed, original work
Communities & Collections:06 Faculty of Arts > Department of Greek and Latin Philology
Dewey Decimal Classification:470 Latin & Italic languages
480 Classical & modern Greek languages
Language:French
Date:2016
Deposited On:20 Dec 2016 14:26
Last Modified:20 Dec 2016 14:26
Publisher:Éditions du Cerf
Number:582
ISBN:9782204117548
Additional Information:Cyrille d'Alexandrie, Contre Julien Tome II (Livres III–V). Introduction et annotation Marie-Odile Boulnois, Texte grec Christoph Riedweg (GCS NF 20), Traduction Jean Bouffartigue (†), Marie-Odile Boulnois et Pierre Castan
Related URLs:http://www.centresevres.com/2015/wp-content/uploads/2016/10/La-th%C3%A9ologie-de-Cyrille-d%E2%80%99Alexandrie-Soir%C3%A9e-EPatristique.pdf
http://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/17841/contre-julien-ii (Publisher)

Download

Full text not available from this repository.